Diastasis - International Hernia Care

DIASTASIS DES GRANDS DROITS

Diastasis des grands droits:

Les muscles abdominaux droits ont tendance à s’éloigner pendant la contraction au fur et à mesure de leur relâchement médial. La diastasis s’aggrave donc progressivement avec l’entraînement.”
-Dott. Antonio Darecchio-

La diastasis des muscles abdominaux droits consiste en l’ablation progressive – et irréversible – des deux muscles abdominaux droits et l’amincissement concomitant de la white line.

Au cours de ce processus physiopathologique, l’aggravation ou la formation de nouvelles hernies ombilicales ou médianes est très fréquente. Les raisons de cette pathologie sont à chercher dans l’augmentation excessive du volume endo-abdominal qui se produit dans les cas de grossesse ou d’obésité viscérale.
La maladie est complètement bénigne et évolue généralement lentement, mais contrairement à ce que beaucoup pensent, elle est presque irréversible et les exercices de renforcement musculaire sont inefficaces ou contre-productifs. En fait, la diastasis recti n’est pas une véritable maladie du muscle droit-abdominale mais de la gaine tendineuse qui l’entoure : une différence substantielle, qui rend l’entraînement inutile à cause d’un tissu tendon-aponévrotique qui, une fois affaibli par la maladie, ne peut plus revenir à sa forme originale.

Symptômes, comment le reconnaître avec l’autodiagnostic

L’autodiagnostic de la diastasis des muscles abdominaux droits est très simple, mais il est nécessaire de prêter attention à diverses autres pathologies qui peuvent constituer un élément confondant.

Dans le cas le plus simple, avec un patient de poids corporel normal, pendant le mouvement de soulever la tête en position couchée ou, encore plus, de plier le buste vers l’avant avec le classique crunch abdominal, une déformation allongée et ovale située entre la partie inférieure du sternum et le nombril sera mise en évidence visuellement. Une fois de retour en position de repos, la déformation disparaîtra ou deviendra moins évidente, mais en plaçant une main dans la région concernée, vous percevrez clairement une faiblesse des tissus par rapport aux zones environnantes.
La diastasis recti n’est pas une hernie, mais elle est souvent associée à des hernies médianes.
La thérapie est chirurgicale, spécifique et ciblée.

La thérapie robotique est la plus conservatrice et esthétique

Comme pour la hernie inguinale et la hernie crurale, la chirurgie robotique est la dernière frontière de la chirurgie mini-invasive et permet l’approche réelle et stable d’un muscle abdominal droit vers le contralatéral par de petites voies d’accès pour la caméra et les instruments opératoires.
Le chirurgien, donc, grâce à une caméra tridimensionnelle et à l’aide d’instruments précis, peut réaliser une suture complète, stable et durable. Cette suture restaure les bords médians de la gaine tendineuse des muscles abdominaux droits. Cela rétablit la white line, permettant l’approche des muscles abdominaux et la fermeture du défaut de la paroi sans changer l’anatomie originale, mais en la reconstruisant.

Grâce à ce grand avantage par rapport à la chirurgie ouverte, les diastasis recti peuvent désormais être traitées de manière mini-invasive sans laisser de cicatrices visibles ou d’éléments prothétiques étrangers permanents. Je visite et opère souvent des patients qui, pendant de nombreuses années, ont reporté une chirurgie en plein air et qui trouvent la meilleure solution avec la méthode de robotique mini-invasive.

Un cas typique de diastasis recti, du diagnostic à la resolution, du point de vue du patient (et du médecin):

Ce paragraphe est le plus important de l’étude de diastasis recti, car j’aimerais parler aux lecteurs par des exemples concrets.

Le cas typique : patiente avec deux grossesses récentes et diastasis recti mis en évidence suite au deuxième accouchement associé à une petite hernie ombilicale.
Souvent, dès le premier appel téléphonique, je comprends que le patient a consulté d’autres médecins et a peut-être reçu des réponses contradictoires…. Rien de plus simple car les vrais spécialistes du domaine sont assez minoritaires.
Une première visite est prévue, qui peut être effectuée dans les cliniques de Milan ou de Rome, selon votre préférence.
La première visite comprend toujours une échographie à haute fréquence de la surface, même sous tension. Ce test me permet de mesurer précisément le défaut et de confirmer le diagnostic.
L’autre étape très importante de la visite est l’entretien approfondi sur l’attente esthétique. Souvent, en effet, nous sommes confrontés à des césariennes avec des cicatrices désagréables ou avec un excès de dermo-adipose que nous aimerions éliminer.

Au moment où l’argument esthétique est abordé, je souligne l’importance de reconstruire l’anatomie des muscles et le fait que ce sera la première étape dans la réparation du diastasis recti. Tout ce qui concerne l’esthétique, la peau, la forme des cicatrices précédentes est possible et justifié, mais il est essentiel d’avoir réparé de manière solide et optimale la musculature, la ligne médiane et la hernie éventuellement associée.
Nous voyons tous ce qu’il y a “à l’extérieur”, mais pour que l’extérieur soit plus beau, il faut consolider les couches plus profondes de la paroi abdominale.
D’autre part, la chirurgie robotique d’aujourd’hui permet de réaliser précisément cette phase chirurgicale sans incisions visibles du passé.

Les patients qui ont déjà subi de multiples consultations proviennent souvent de deux parcours sensiblement différents, mais qui n’ont pas encore abouti à une décision du patient.
Voyons pourquoi. Les patients qui proviennent du système national de santé et qui ont été visités par le chirurgien général du Service national de santé, ont souvent été orientés vers une intervention chirurgicale avec la perspective d’une intervention ouverte comme c’est le cas pour les grandes hernies et les laparoscopies. Souvent, la suggestion de placer une “maille” pendant la chirurgie en plein air a complètement négligé l’aspect esthétique qui, pour des raisons évidentes, n’est pas remboursé par les soins de santé nationaux. L’autre groupe de patients que je reçois proviennent exclusivement de consultations chirurgicales esthétiques auxquelles a été proposée la possibilité d’effectuer une abdominoplastie (qui implique en tout cas des cicatrices), une procédure chirurgicale importante et n’agit que sur les couches superficielles de la paroi abdominale. Avec ces perspectives, il est naturel de prendre du temps et d’attendre, étant donné que la pathologie évolue lentement.
En tant que chirurgien général surspécialisé en intervention robotique de la paroi abdominale, je sais que je peux résoudre les cas de diastasis recti et donner une réponse à ceux qui ne l’ont pas encore reçue.
Une fois la procédure préopératoire terminée, l’intervention est organisée de manière à optimiser les aspects logistiques : la séance d’opération se déroule le matin, la durée moyenne est d’une heure et demie ; le patient se réveille avec 4 petites médications sur le côté gauche, l’anesthésie générale avec des traitements de dernière génération permet une récupération immédiate sans nausées ou autres effets indésirables liés à l’intervention.
Il est possible de marcher indépendamment à partir du lendemain de l’intervention, lorsque le congé a lieu.
Le membre de la famille ou le soignant peut rester dans l’établissement pendant toute la durée du séjour. Il est immédiatement possible de vivre pratiquement en toute normalité, mais il faut attendre au moins 10 jours pour retrouver le maximum d’efforts physiques (y compris soulever les enfants), car même en l’absence de plaies chirurgicales externes, les tissus doivent cicatriser et se consolider à l’intérieur.
Je surveille habituellement mes patients postopératoirement pour le diastasis recti 10 jours après la chirurgie et un an plus tard. La seule recommandation est d’essayer de garder le poids sous contrôle au fil du temps.

Logo footer1

Copyright InternationalHerniaCare 2018. All rights reserved.

Continuando a navigare nel sito, scorrendo la pagina o interagendo con un qualsiasi elemento della pagina dichiari di aver completamente letto e accettato le condizioni del sito. Maggiori informazioni.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close